DETAILS DE L'OUVRAGE DE LA COLLECTION


Catégorie : A Synthé : à part F.B.G.

Référence librairie : 7881

Titre: De la quadruple racine du principe de raison suffisante

Auteur : Arthur SCHOPENHAUER

Editeur : Vrin
Date d'édition : 1998
Date de dépôt des droits d'auteur : 0
Informations sur l'édition :
Reliure : Broché
Illustrations :
Isbn :

PRIX : -
- Si le prix n' était pas encore marqué, voire pour d' autres conditions reliées, nous contacter.
- Paypal, directement avec votre compte ou avec votre carte bancaire, permet de fractionner les règlements.
- Le Port en mode suivi est OFFERT vers la France Métropolitaine.


LE DESCRIPTIF EST APRES LES PHOTOS.

OUVRAGE DISPONIBLE : Oui.

Contacts pour Informations, Règlements fractionnés, Offres d'acquisitions, … :

Par e-mail

Ou Tél. : 02 98 72 87 19



POUR ACQUISITION ET REGLEMENT DE CET OUVRAGE :

Virement bancaire, Chèque(s), Autres modes : nous contacter.

Une facture acquittée est adressée par e-mail ou avec votre achat.




Images:






Descriptif de l'ouvrage :

De la quadruple racine du principe de raison suffisante
Arthur Schopenhauer
Vrin - Bibliothèque des Textes Philosophiques – Poche
224 pages - 11 × 18 cm
ISBN 978-2-7116-1325-0 - janvier 1998
Présentation - Table des matières - Extrait
« J’ai expliqué en détail dans ma Dissertation sur le principe de raison comment il est la condition de tout objet possible; c’est-à-dire qu’un objet quelconque est lié nécessairement à d’autres, étant déterminé par eux et les déterminant à son tour. C’est si vrai que toute la réalité des objets, en tant qu’objets qui ne sont rien que des représentations, se réduit à ce rapport de détermination nécessaire et réciproque; cette réalité est donc tout à fait relative. […] Je suppose en permanence dans le présent ouvrage que tout ce que j’ai écrit dans cette dissertation est connu à présent à l’esprit du lecteur : en effet, si je n’avais déjà exposé ces idées dans cette dissertation, elles auraient ici leur place nécessaire. »
(Schopenhauer, Le monde comme volonté et comme représentation, § 2.).
Traduction de François-Xavier Chenet