DETAILS DE L'OUVRAGE DE LA COLLECTION


Catégorie: Arts

Référence librairie: 2212
Titre: Dessin original de HENRI MAHE - Céline (88 x 73) encadré


Auteur: Henri Mahé


Editeur: Peintre
Date d'édition: 0
Date de dépôt des droits d'auteur: 0
Informations sur l'édition:
Reliure: Encadré
Illustrations: Peintre
ISBN:
Disponible : Non.

Images:






Descriptif de l'ouvrage :

Voila ce que Marine, la fille d'Henri Mahé nous écrivait le 13 octobre 2011 :
"...Le dessin de cette très belle femme, est de Madame Claude Darvey..."
Marine Z.

Merci Marine


Henri Mahé proche de Céline...

Céline ne suit pas la mode dans ses rapports avec la peinture. De fait, il s'attache surtout à des peintres, affaire d'affinités.
Il va vers ceux qui partagent avec lui le goût du "populaire", une violence des sentiments et une ardeur stylistique qui échappe aux diktats des théoriciens et autres historiens de l'art.
Ce sont presque des relations de bistros, une fraternité de la fête.
Gen Paul en est le plus significatif exemple, mais pas le seul. Moins connu, encore qu'il apparaît assez souvent dans les romans de Céline : Henri Mahé. Personnage hors normes, qui vivait sur une péniche (La Malamoa), dans un Paris qui flambait de ses feux les plus fous (les "Années Folles"). Il n'est pas dans des expositions qui font l'histoire de l'art "en train de se faire", mais dans les marges, les occasions amicales. Et plutôt porté (où sollicité) vers les décors des lieux de plaisirs. Dont les cinémas (Elysée-Gaumont, Rex, Biarritz, Paramount), les bals et lieux de spectacles (Balajo, Moulin Rouge) ou encore le Normandie.
Familier du monde du cinéma il fait des apparitions dans quelques films bien oubliés.
Céline le souhaitait pour illustrer le" Voyage au bout de la nuit". Mais le résultat déplaît à l'éditeur Denoël qui trouve les planches "trop sinistres".

Nous pensons qu'Henri Mahé, dans sa tranche de vie croisée avec L.F Céline a été non seulement une source de révélation artistique pour l'écrivain mais aussi ferment essentiel dans l' oeuvre écrite de Ferdinand.
Toutes les lettres significatives de Céline sont élogieuses à l'égard de Henri Mahé. Un record pour Céline...
Mahé a été aimé par des personnages importants qui ont "sorti" Céline du Danemark, "les pieds à plat". Là il est nécessaire de connaitre les rapports affectueux de Maître Mikkelsen avec Henri qui se sont créés dans le vieux Paris.
C'est certain, Henri Mahé a été un homme épatant, un très bel artiste, qui a vécu jusqu'au terme son style et son art.
Céline n'a jamais "faibli" sérieusement à l'égard de Mahé comme il advint pour d'autres artistes que dans son "délire" Céline débina ou "bouscula".
Bel artiste Henri Mahé, beau et bon marin semeur de rêves en Seine et en mer bretonne.
Et qui fit connaitre La Mer de Bernhard Kellermann. Superbe, réputé, même par Céline un des meilleurs livres sur la mer jamais écrit.
Une fin de vie professionnelle pas facile, dommage l'artiste, hasta la vista ! Nos voyages convergent et nous arrivons vite.

MAHE Henri(1907 - 1975)

Peintre né à Paris de parents bretons (École Française)

1907 : Né à Paris de parents bretons. Envoyé à Retiers. 1914 : Retour rue Rollin. La Mouf’. Collège Chaptal. Ecole de commerce. 1924 : Ecole des Beaux-Arts. Atelier Ernest Laurent. La Croule. 1926 : Stage de comptable aux Galeries Lafayette. Atelier de Maurice Dufrêne. 1927 : S'installe à Montmartre avec Maguy Malosse. Peintures dans les cirques. Illustre Carnaval d'André Doderet chez Marcel Seheur. 1929 : Vit sur une péniche, La Malamoa. Expose au Salon d'automne. Rencontre Louis Destouches. 1930 : Décore le "31", Cité d'Antin, "maison de société", avec Maurice Dufrêne. 1931 : Décore le cinéma Elysée-Gaumont de Natan. Expose à la Galerie de la Renaissance de Mme Lapauze avec Emmanuel Auriscote et Max Jacob. 1932 : Décore le cinéma Rex de Jacques Haick. Apparaît dans Voyage au bout de la nuit. Réformé au Val de Grâce. 1933 : Fait construire L'Enez Glaz, son bateau. Apparaît dans Nuits d'Altesse de Charles Etienne. Décore le cinéma Biarritz. Céline écrit 31, Cité d'Antin, dialogue qui devait servir de préface à un album de reproductions des panneaux par Mahé. 1934 : Obtient le prix Blumenthal des artistes peintres décorateurs. 1935 : Compose deux fresques pour le paquebot Normandie. Décore le cinéma Paramount, boulevard des Capucines. 1936 : Décore le Balajo de Georges France, rue de Lappe. 1937 : Décorateur du second J'accuse d'Abel Gance. Participe à l’Exposition Universelle. Décore Le Quinto’s, restaurant londonien. Est cité dans Bagatelles pour un massacre avec Vlaminck et Gen Paul. 1938 : Décore Le Montyon, night-club d’Antoine de Peretti. Architecte-décorateur d'Abel Gance dans Louise. 1939 : Décorateur d'Abel Gance dans Paradis Perdu. 1940 : Incorporé au Maroc. Décorateur dans La Vénus aveugle. Ecrit Charone’s Hôtel, roman sur le milieu. 1941 : S’installe 31, rue Greuze, Paris Xvème. Décorateur de Jean Boyer dans La romance de Paris. Avec Achille Dufour, met au point le Simplifilm, trucage cinématographique. Décorateur d'André Zwobada dans Croisières sidérales. 1942 : Décorateur d'Abel Gance dans Capitaine Fracasse. 1943 : Réalisateur et décorateur de Blondine, film féerique produit par Gaumont appliquant le Simplifilm. Il s'agit d'une légende fantastique racontant le mariage d’une fille de pêcheur avec le roi de la montagne, avec Georges Marchal, Nicole Maurey et Pieral. 1944 : S’installe à Quimper. Reprend la peinture de chevalet. 1945 : Paysages de Bretagne. Portraits du Dr Tuset et du Dr Mondain. 1948 : Retour à Paris. 1949 : Portrait de Céline au Danemark. 1950 : Décoration du Moulin Rouge de Georges France. 1951 : Inauguration du Moulin Rouge par Vincent Auriol. Affiche et programme. Hommage à Lautrec entre un Gen Paul et un Dignimont. Exposition à la galerie de l'hôtel Martinez à Cannes. 1952 : Première affiche pour Le Balajo de Jean Deschamps. Portraits de Mistinguett, et d'Helène Gallet. Apparaît dans Féerie pour une autre fois. 1953 : Place deux panneaux dans l'entrée du Moulin Rouge "Hommage à Lautrec" et "Prière aux Artistes", avec portraits de Piéral et d'Edmond Heuzé. 1954 : Deuxième affiche pour Le Balajo de Jean Deschamps. Tableaux pour les coiffeurs Jean Burat et Charbonnier. Illustre la couverture de Cancer, légendes et vérités, du biologiste F.-W. Lorenz aux éditions Armand Fleury. Décore le salon de J. Roger à Bruxelles. Exposition au Moulin Rouge avec Edmond Heuzé. 1955 : Tableaux pour le Colonel Rémy. Exposition à la galerie Ex-Libris à Bruxelles 1956 : Achat d’un tableau par les Beaux-Arts. Portrait de l'Abbé Galli, publié dans L’Amateur d’art. 1958 : Décore Les Potins, restaurant boulevard Gouvion St Cyr. 1959 : Louis Mollion l'enregistre dans Rêves perdus. Achat de trois tableaux par le Musée d’Art Moderne. 1960 : Tableaux pour Georges Arzel, maire du XVIème arrondissement. Expose au 19ème Salon des Artistes à Saint-Brieuc. 1961 : Le Portrait d'Annaïk est reproduit dans Le Tableau de peintre contemporain comme valeur de placement, étude de Maurice Pariat, économiste, préfacée par Maurice Rheims, chez Auzias. Compose 24 illustrations pour Le Joueur de Flûte du colonel Rémy chez France-Empire. Expose 60 tableaux sur un bateau-mouche de Bruel. 1962 : Compose 12 lithographies sur "Don Qui X Ote" qu'il confie à Fernand Mourlot. Compose 14 illustrations pour Voyage au bout de la nuit. 1963 : Lithographie de "New-York" dans l’Herne consacrée par Dominique de Roux à Céline. Compose 5 fresques pour "La Résidence", cercle privé de Vincennes. 1964 : Premier lauréat de la "Fondation Mikkelsen pour artistes" à Copenhague. 1966 : Achève dix tableaux consacrés à Paris. 1967 : Invité à Mexico par Cesar Balsa pour décorer le night-club de l’hôtel Indra. 1968 : Retour à Paris. 1969 : Publication de La Brinquebale avec Céline. Entretiens avec Pierre Lhoste sur France-Culture. 1970 : Entreprend La Genèse avec Céline. S'installe a New-York. Paysages de New-Suffolk. 1973 : Vingt tableaux et dix portraits en trois ans. En signe quelques uns sous le nom de Drevi. 1975 : Vend son troisième "Hommage à Lautrec" 1500 dollars. Ultime tableau d'un Don Quichotte. S'embarque au long cours à soixante-sept ans.


Henri Mahé