DETAILS DE L'OUVRAGE DE LA COLLECTION


Catégorie : Livres Modernes

Référence librairie : 1711

Titre: Une saison de machettes E.O

Auteur : JEAN HATZFELD

Editeur : SEUIL
Date d'édition : 2003
Date de dépôt des droits d'auteur : 2000
Informations sur l'édition :
Reliure : Broché
Illustrations : Illustré
Isbn :

PRIX : 37 €
- Si le prix n' était pas encore marqué, voire pour d' autres conditions reliées, nous contacter.
- Paypal, directement avec votre compte ou avec votre carte bancaire, permet de fractionner les règlements.
- Le Port en mode suivi est OFFERT vers la France Métropolitaine.


LE DESCRIPTIF EST APRES LES PHOTOS.

OUVRAGE DISPONIBLE : Oui.

Contacts pour Informations, Règlements fractionnés, Offres d'acquisitions, … :

Par e-mail

Ou Tél. : 02 98 72 87 19



POUR ACQUISITION ET REGLEMENT DE CET OUVRAGE :

Virement bancaire, Chèque(s), Autres modes : nous contacter.
Carte bancaire, transaction sécurisée : traitée parPayPal 🔒
Acheter avec PayPal

PayPal, transaction sécurisée : avec votre compte PayPal 🔒
Acheter avec PayPal


Une facture acquittée est adressée par e-mail ou avec votre achat.




Images:






Descriptif de l'ouvrage :

Une saison de machettes JEAN HATZFELD
Trés beau livre (quant aux nations (France, ...), elles : pures horreurs !)
*
Broché comme neuf.
in-12 - 312 p.
Date de parution 22/08/2003
320 pages
*
Une saison de machettes de Jean Hatzfeld ;
Élie : «... Au fond, un homme c'est comme un animal, tu le tranches sur la tête ou sur le cou, il s'abat de soi. Dans les premiers jours, celui qui avait abattu des poulets, et surtout des chèvres, se trouvait avantagé ; ça se comprend. Par la suite, tout le monde s'est accoutumé à cette nouvelle activité et a rattrapé son retard... Le boulot nous tirait les bras...

... Personne ne peut avouer l'entière vérité. Sauf à se damner aux yeux des autres. Et ça, c'est trop grave. Mais un petit nombre commencent à raconter des bouts terribles. C'est grand-chose... Les fauteurs savent plus que des souvenirs et des précisions élémentaires, ils ont des secrets dans l'âme...»

Il a toujours semblé que les tueurs d'un génocide, trop dépassés par l'énormité de leurs actes, ne pouvaient que mentir ou se taire. Dans un pénitencier près de Nyamata, une bourgade rwandaise, l'auteur a rencontré un groupe de tueurs. Des copains, sans contact avec le monde extérieur et déjà condamnés. Au fil de mois de discussions, ils ont montré l'envie de raconter ce «brouhaha» de l'extermination, de dire précisément l'indicible. Pour renouer avec nous ? Renouer avec les braves cultivateurs ou instituteurs qu'ils avaient été ? Au plus près du mal absolu, le génocide, qu'il soit juif, gitan ou tutsi, leurs récits et les réflexions de l'auteur apportent autant de questions que de réponses.
*
https://fr.wikipedia.org/wiki/Une_saison_de_machettes
*
Le Seuil
2003, 304 p., 19 euros

ISBN : 2020612143

Les tueurs parlent (sous-titre)

« Après avoir recueilli les récits des rescapés tutsis du génocide rwandais, Hatzfeld, après de longs séjours sur place, dans la prison où ils étaient enfermés, la plupart déjà jugés, a fait parler les acteurs hutus du génocide, en l'occurrence une bande d'amis originaires de la même région qui, comme ils disent, sont allés "au boulot" ensemble, c'est-à-dire, ont, pendant plusieurs semaines, chaque jour, de la même façon que l'on va cultiver son champ, systématiquement "coupé" leurs "avoisinants", avec la claire idée de faire totalement disparaître les tutsis. Ils se sont confiés à l'auteur de façon complètement libre et directe sans soucis d'atténuer leur responsabilité, avec un naturel stupéfiant, y compris pour Hatzfeld. Jamais aucun "génocidaire" du siècle n'a témoigné de cette façon. C'est ce qui fait d'Une saison de machettes un livre exceptionnel, unique, d'une force sans exemple. On a là, éclairées par les commentaires précis de l'auteur, une sorte de saisie à la base des phénomènes qui conduisent des hommes ordinaires (l'un d'eux dit "bien naturels") à exterminer de façon atroce et si possible jusqu'au dernier des voisins. Parmi les actes de barbarie, il y a une spécificité du génocide. » (présentation de l’éditeur)

« D’apparence modeste, son entreprise poursuit une ambition à la hauteur de l’holocauste africain. Apurée d’accusation ou d’indignation, elle ne vise pas à culpabiliser qui que ce soit. Certes, elle met chacun face à son ignorance, son indifférence ou son inconscience, toutes les variations du refus de comprendre comment, au vu et au su du monde entier, devant les caméras de télévision, des centaines de milliers de personnes ont pu être "coupées" à la machette. Comment les tueurs ont-ils vécu la mise à mort de leur voisin ? Pour le saisir Jean Hatzfeld leur donne la parole » (extrait d’un article de Stephen Smith, Le Monde, 22 août 2003)

Cet ouvrage a reçu le prix Fémina essai en novembre 2004

Dans BiblioMonde

http://www.bibliomonde.com/livre/dans-la-vie-1963.html : Dans le nu de la vie - les témoignages des rescapés du génocide de 1994.