DETAILS DE L'OUVRAGE DE LA COLLECTION


Catégorie : Littérature Léon Bloy & Autour de lui

Référence librairie : 2287

Titre: JE M ACCUSE - BLOY Léon ED MAISON D ART EO 1900 TRES RARE

Auteur : LEON BLOY

Editeur : MAISON D ART
Date d'édition : 1900
Date de dépôt des droits d'auteur : 1900
Informations sur l'édition :
Reliure : Cartonnée
Illustrations :
Isbn :

PRIX : -
- Si le prix n' était pas encore marqué, voire pour d' autres conditions reliées, nous contacter.
- Paypal, directement avec votre compte ou avec votre carte bancaire, permet de fractionner les règlements.
- Le Port en mode suivi est OFFERT vers la France Métropolitaine.


LE DESCRIPTIF EST APRES LES PHOTOS.

OUVRAGE DISPONIBLE : Oui.

Contacts pour Informations, Règlements fractionnés, Offres d'acquisitions, … :

Par e-mail

Ou Tél. : 02 98 72 87 19



POUR ACQUISITION ET REGLEMENT DE CET OUVRAGE :

Virement bancaire, Chèque(s), Autres modes : nous contacter.

Une facture acquittée est adressée par e-mail ou avec votre achat.




Images:






Descriptif de l'ouvrage :

ETAT INTERIEUR : BON ETAT BLOY / JE M ACCUSE / ED MAISON D ART / EO / 1900 / TRES RARE
ETAT EXTERIEUR : Reliure restaurée
OBSERVATIONS/ Pamphlet contre Zola. EXTRAIT :
"Nous voici au 105e feuilleton de Fécondité. Il y a trois mois et demi que cela dure. On pourrait croire que c'est fini, archifini. ( ) Eh bien non! Le Crétin ne désarme pas, le Crétin recommence.( ) En un endroit, vers le trémolo le plus pathétique, l'homme fécond, très inquiet, voulant épargner une émotion dangereuse à sa femelle, enceinte pour la soixante-dix-septième fois, à deux cent quinze ans, lui crie ceci: "Non! je t'en prie, Dieu descendra." Je l'avoue, j'ai eu un éblouissement. Mais combien court! A une seconde lecture, il y avait: "Denis descendra", - avec du papier, sans aucun doute.(.) Chacune de ces lignes rapporte 15 fr. au moins à notre gaga. Quand le cochon a écrit, entre son café et son pousse-café, cent lignes de cette force, il a gagné 1500 fr., c'est-à-dire le traitement annuel d'un pauvre employé de chemin de fer, qui risque sa vie tous les jours. Il est inutile de remarquer que l'immonde cafard n'a pas son pareil pour gueuler le mot de Justice!"


LEON BLOY