logo

LA THÉORIE ATOMIQUE et la description des phénomènes Quatre articles précédés d'une Introduction Traduction de Andrée Legros et Léon Rosenfeld Niels BOHR Paris , Gauthier-Villars 1932

Disponible
Réf 5380
Auteur : Niels BOHR
PRIX NOBEL
Traduction :
Andrée LEGROS
Léon ROSENFELD

Thème : PHYSIQUE
Mécanique quantique et ondulatoire

Reprint 1993
13,5 x 21,5 cm
126 p.
Broché

EXTRAIT DE L'INTRODUCTION

« Le premier article reproduit, avec quelques remaniements, une conférence faite au Congrès des Mathématiciens scandinaves qui s'est tenu à Copenhague en août 1925. Dans cet article, je donne sous forme résumée, une vue d'ensemble de l'évolution de la théorie quantique jusqu'à cette époque, où précisément le travail de Heisenberg que j'analyse à la fin, marque le point de départ d'une nouvelle étape. »

« Le deuxième article reproduit, sous une forme remaniée, une conférence faite à un congrès international de physiciens, qui s'est tenu à Côme en septembre 1927, à l'occasion du centième anniversaire de la mort de Volta. »

« Le troisième article a paru dans le numéro spécial des "Naturwissenschaften" publié en juin 1929 en l'honneur du cinquantième anniversaire du doctorat de Planck. Dans cet article, j'examine de plus près l'aspect philosophique général de la théorie quantique. »

« Le quatrième article reproduit, avec quelques remaniements, une conférence faite à l'assemblée des physiciens et naturalistes scandinaves en août 1929. Il se rattache étroitement aux trois précédents ; j'essaie d'y donner en partant des mêmes considérations générales, une vue d'ensemble du rôle que joue la théorie atomique dans la description des phénomènes. J'avais spécialement à cœur de montrer que, malgré l'application si heureuse des concepts classiques à la découverte des constituants de l'atome, le développement de la théorie atomique nous a conduit surtout à des lois qui dépassent le cadre de nos formes habituelles d'intuition. Cet enseignement, que nous devons à la découverte du quantum d'action, nous ouvre précisément de nouvelles perspectives qui pourraient apporter, en particulier, une contribution décisive à la discussion de la place que tiennent les organismes vivants dans notre image du monde. »


SOMMAIRE

Introduction (1929), avec un addendum (1931).

Article I.
La théorie atomique et la mécanique (1925).

Article II.
Le postulat quantique et le dernier développement de la théorie atomique (1927).

Article III.
Le quantum d'action et la description des phénomènes (1929).

Article IV.
La théorie atomique et les principes fondamentaux de la description des phénomènes (1929).

BOHR, Niels

PRIX NOBEL DE PHYSIQUE 1922

Né le 7 octobre 1885 à Copenhague
Décédé le 18 novembre 1962 à Copenhague

1903 : Entre à l'Université de Copenhague
1907 : Médaille d'or de l'Académie royale danoise des sciences et lettres
1911 : Thèse sur la théorie des électrons dans les métaux
1913 : Nommé à l'Université de Copenhague. Articles sur la théorie quantique de l'atome
1916 : Chaire de physique théorique à l'Université de Copenhague
1918 : Premier article sur la théorie quantique des spectres de raies
1922 : Prix Nobel de physique
1922 : Article sur le tableau périodique des éléments
1924 : Article BKS (Bohr-Kramers-Slater)
1927 : Formulation du principe de complémentarité. Discussion avec Einstein sur les fondements de la mécanique quantique
1933 : Article sur le problème de la mesure dans l’électrodynamique quantique
1936 : Publication de son modèle de la goutte d’eau pour le noyau atomique
1939 : Président de l’Académie royale danoise des sciences
1947 : Décoré de l’Ordre de l’Éléphant
1952 : Premier directeur de la section théorique du CERN

Citations :

« Très souvent je n’étais que son auditeur dans un processus de réflexion à voix haute. J’admirais beaucoup Bohr. Il me semblait être le penseur le plus profond que j’eusse jamais rencontré. Je dirais que ses pensées étaient d’un genre plutôt philosophique. Je ne les comprenais pas tout à fait, bien que je me sois démené comme un beau diable pour y parvenir. Ma propre façon de penser consistait plutôt à mettre l’accent sur les idées qui pouvaient être exprimées en termes d’équations, alors que nombre de pensées de Bohr avaient un caractère plus général, et étaient plutôt éloignées des mathématiques. Mais j’étais néanmoins fort heureux d’avoir ce contact étroit avec Bohr et, comme je l’ai déjà dit, je ne sais exactement dans quelle mesure le fait d’écouter ces réflexions de Bohr n’a pas influencé mon oeuvre personnelle. »
Paul A. M. Dirac , Proc. of the Intl. School of Physics, « Enrico Fermi », vol. 57, p. 134, in Les physiciens modernes et leurs découvertes, par Emilio Segré, Fayard, 1984, p.179.

« Que ces fondements contradictoires et peu sûrs aient suffi à un homme doué de l’instinct et de la perspicacité uniques de Bohr pour découvrir la loi capitale des raies spectrales et des couches électroniques de l’atome en même temps que leur signification du point de vue chimique, m’apparut comme un miracle et apparaît encore comme tel aujourd’hui. C’est la forme la plus élevée de la musicalité dans la sphère de la pensée. »
Paul Arthur Schilpp , Albert Einstein Philosopher-Scientist, p. 46, in Les physiciens modernes et leurs découvertes, Emilio Segré, Fayard, 1984, p. 172.

Bibliographie :
1911 : Studier over metallernes elektrontheori
1963 : On the Constitution of Atoms and Molecules
1918-1922 : On the Quantum Theory of line Spectra, I-III, Det Kgl. Danske Videnskabernes Selskabs Skrifter, naturvidenskabelig-matematisk Afdeling, 4, n. 1
1923 : The structure of the Atoms (Nobel lecture), Nature, 112
1924 : The Quantum Theory of Radiation (avec H. A. Kramers et J. C. Slater), Philosophical Magazine, 47
1932 : La Théorie atomique et la description des phénomènes
1933 : Zur Frage der Messbarkeit der eletromagnetischen Feldgrössen (avec L. Rosenfeld) Det Kgl. Danske Videnskabernes Selskabs, matematisk-fysiske Meddelelser, 12, n. 8
1936 : Neutron Capture and Nuclear Constitution, Nature, 136
1939 : The Mechanisme of Nuclear Fission (avec J.A. Wheeler), Physical Review, 56
1948 : The penetration of Atomic Particles Through Matter Det Kgl. Danske Videnskabernes Selskabs, matematisk-fysiske Meddelelser,18, n. 8
1958 : Atomic Physics and Human Knowledge
1963 : Essays 1958-1962 on Atomic Physics and Human

*********
Contenu soumis à la licence CC-BY-SA. Source : Article Niels Bohr
de Wikipédia en français auteurs
*********


Niels Bohr
Bonjour,

Nous sommes actuellement absents.

Les commandes avec règlements automatiques sont suspendues.

Nous répondrons néanmoins, dès que possible et avec plaisir à vos messages.

Cordialement,

L.A.N