DETAILS DE L'OUVRAGE DE LA COLLECTION


Catégorie: Arts

Référence librairie: 7026
Titre: Combas - Cinéphage à Gogo


Auteur: Robert Combas


Editeur: En Manœuvres Editions, Marseille
Date d'édition: 2007
Date de dépôt des droits d'auteur: 2007
Informations sur l'édition: E.O
Reliure: Broché
Illustrations:
ISBN:
Disponible : Oui. Merci de nous contacter.



Images:








Descriptif de l'ouvrage :

Combas - Cinéphage à Gogo
Combas, Robert - Ballester, Frédéric

Edité par Images En Manoeuvres Editions, Marseille (2007)
Images En Manoeuvres Editions, Marseille, 2007. Soft Cover. Etat : Fine. Exhibition Catalogue. Text: French. 96 p.; ill.; 24 x 30 cm; 680g.
Collecteurs d'images la vie est belle, car les dés sont jetés dans la cour de la cinématographie. Metteurs en scène, acteurs, photographes de plateau, cameramen, scriptes, les uns et les autres, silence, avant le déluge, le vent se lève! Dans un décor loft, au creux des buttes de Vitry-sur-Seine, un homme esquisse en couleur, sur fond de rock, des histoires d'O et de la Terre. Des figurants enrôlés pour une saga des temps modernes s'exhibent au milieu d'arabesques multiformes. Dans leur agitation libérée ils s'élancent dans un premier acte et comme saisis dans la lumière colorée de la toile, ils s'exclament dans un contour au pinceau d'un noir d'encre. Le réalisateur au regard malicieux fixe un plan et se dit j'irai comme un cheval fou pour rattraper auvol la mémoire égarée du fond d'un rêve de la planète sauvage.
Afin de conquérir les nouvelles images qu'il veut offrir en exclusivité à la Ville de Cannes, le temps d'un anniversaire inaugural qui célèbre 60 ans d'amour avec le cinéma, le protagoniste principal de cette vogue le navire n'est autre que le peintre Robert Combas.L'enfant terrible de la figuration libre des années 80, s'est immiscé depuis peu au coeur même de son imaginaire inépuisé.

Robert Combas, dans l'humeur et la gratitude de son génie, est bien là pour nous surprendre, mais aussi pour nous conduire à l'écart d'une compilation éclectique de sa nouvelle scénographie
picturale, qui d'un arrêt sur image est à la portée d'un regard dansla nuit ou sur un vol au-dessus d'un nid de coucou. C'est aussi par le défi, pour être l'auteur du plus savoureux scénario, qu'il se prête au goût d'une aventure par une recréation imaginaire et inspirée des thématiques du cinéma. Une matière riche en surprise, qui ne s'éloigne des grandes séries pour lesquelles il s'est toujours accompli et pour laquelle nous pouvons décrypter un humour inhabituel et fracassant. Evidemment, pour satisfaire le regard qu'il porte sur une société plongée dans l'inconséquence de ses actions, aussi limite dans son absurdité que dans sa violence; une société qui associe la beauté accouplée à la haine et à l'amour et que le peintre nous dédie par une démonstration picturale d'une rare expressivité. Il règne là, dans cet univers de disgrâce, la drôlerie et le burlesque.

Belle parodie en mouvement dont le peintre est un illusionniste attentif, et dont elle se sert de tremplin vitaliste et circonstanciel, comme cheval de bataille. Une iconographie qui s'inscrit et perpétue la tradition des grandes représentations historiques nourrissant encore les hommes d'incertitudes sur notre humanité. C'est ainsi depuis la préhistoire de la peinture. Des primitifs peignant l'enfer et ses démons aux peintres de batailles qui se soumettaient aux règles royales ou plus tard, au courage de Goya pour peindre l'insurrection d'un peuple trahi. Mais c'est encore avec la satire audacieuse lancée par Daumier dans ses caricatures de la bourgeoisie que s'annonce l'idée d'un chef-d'oeuvre peint par Picasso au vingtième siècle, Guernica, unique passage de la liberté dans la représentation.
Robert Combas le maître imagier de l'empire de la passion, en Cinéphage à gogo, sait redonner un sens illustratif à tous les amalgames de notre contemporanéité, qui ressurgissent comme une complainte éternellement assoiffée de plaisirs insatisfaits.