logo

L'inconscient malgré lui Vincent Descombes

Disponible
Réf 4953
Vincent Descombes :
Editions de Minuit. Collection Critique., Paris, 1977. in-8° Broché 179 p.
L’inconscient est souvent représenté comme une affaire de mauvaise volonté : on ne veut pas savoir, on ne veut pas dire. D’où la contradiction, puisque l’hypothèse selon laquelle celui qui parle veut dire ce qu’il dit est celle de l’omniscience.
L’inconscient n’est pas ce qu’on ne veut pas dire, mais ce qu’on ne sait pas dire. Exposer le concept d’inconscient appartient à la théorie de l’énonciation, si une telle théorie est possible. Elle l’est, si on peut montrer comment s’y est pris celui qui parle de l’énonciation pour dire ce qui arrive, non seulement à celui dont il parle, mais encore à lui-même qui en parle.

‑‑‑‑‑ Table des matières ‑‑‑‑‑

Avant-propos

I : Que n’ai-je pas dit ? : 1. L’indicible – 2. L’interdit – 3. Le secret, distingué de l’abject – 4. Le moi, distingué de l’autre – 5. L’altérité – 6. L’identité – 7. Les effets du mensonge – 8. Le refoulement de la vérité – 9. Le retour du refoulé

II : L’erreur universelle : 10. Deux hypothèses – 11. Le vraisemblable – 12. La sophistique – 13. L’argument d’autorité – 14. La division du sujet – 15. Épilogue

Vincent Descombes
Bonjour,

Nous sommes actuellement absents.

Les commandes avec règlements automatiques sont suspendues.

Nous répondrons néanmoins, dès que possible et avec plaisir à vos messages.

Cordialement,

L.A.N